L’écologie, le recyclage et les alternatives plus respectueuses de l’environnement ont toujours été des sujets importants à mes yeux. Dans ce cadre, je tente depuis quelques temps déjà de diminuer ma consommation, de supprimer les choses inutiles et de passer de plus en plus à un mode de vie zéro déchet.

De mon côté il y a encore beaucoup de travail, mais j’expérimente toujours avec plaisir, et plus ou moins de réussite, ce chemin de la décroissance.

Après la lessive et l’adoucissant maison et minimalistes (je n’aime pas passer des heures en préparation, le but du zéro déchet étant pour moi de ne pas sacrifier un temps précieux sous prétexte d’économie ou d’écologie), j’ai eu envie de tester les bee wraps qui me semblaient être une alternative intéressante aux films alimentaires.

Pour ceux qui ne connaissent pas les bee wraps, ce sont des tissus imprégnés de cire d’abeille, imperméables, lavables (avec une éponge) et donc réutilisables, qui servent à conserver les aliments à la place du film alimentaire.

De plus, ils offrent l’avantage de pouvoir recycler la vieille taie d’oreiller de tata Micheline en quelque chose d’utile. Bien sûr, un bee wrap n’est pas vegan puisqu’il est fait avec de la cire d’abeille, un produit animal.

Je me suis donc penchée sur les alternatives véganes possibles avec des cires végétales. Après quelques recherches sur Internet, j’ai donc testé pour vous la confection de vegan wraps (appelons-les comme cela vu, qu’ils sont faits avec de la cire végétale).

Pour cette réalisation, j’ai testé différentes cires végétales : de la cire de soja et de riz. Et parce que j’en avais dans mes placards et que je ne savais pas qu’en faire, de la paraffine (mais ce n’est pas du tout écologique au vu des dérivés de pétrole).

Sur Internet, les divers articles parlent surtout de la cire de soja, mais comme la pharmacie n’en avait plus lors de ma dernière visite, je m’étais initialement retranchée sur de la cire de riz en partant du principe que cela devait fonctionner également.

Cire de soja en pastilles – Photo: Aromat’easy

Avant de vous donner les résultats de mes expérimentations (on fait durer le suspens), je vous donne la marche à suivre :

Pour confectionner les vegan wraps, vous aurez besoin :

  • de tissus que vous aurez découpés à la taille choisie
  • de la cire végétale.

C’est tout !

Si vous êtes motivé.e.s en couture, je vous conseille tout de même de coudre les bords de votre tissu pour éviter qu’il ne s’effiloche au cours du temps.

  1. Mettez le tissu sur un plaque recouverte de papier cuisson.
  2. Parsemez le tissu de cire végétale et mettez au four (température minimale c’est mieux et cela suffit) jusqu’à ce que la cire ait totalement fondu et imprégné le tissu.
  3. S’il manque des zones, recommencez.
  4. Laissez refroidir et c’est tout, votre vegan wrap est prêt.

Le choix des tissus / Etape de cirage – Photo : Mélanie de VieVégane.ch

Maintenant que vous avez les outils en main pour recycler vos vieux tissus, je vais vous donner…

… Mon verdict des différentes cires

  • La cire de riz est absorbée par le tissu et ne diffuse que très peu sur celui-ci. Elle n’est donc pas optimale. Elle donne un aspect moins “imperméable” au tissu que d’autres cires. En effet, ce dernier ressemble à un tissu imprégné et comme elle ne se diffuse que très peu, il faut en utiliser plus pour recouvrir tout le tissu. De plus, elle ne convient pas bien aux tissus épais qui ne sont pas assez imprégnés, ce qui rendra ensuite le nettoyage plus difficile.
  • La paraffine à l’inverse va bien protéger le tissu, mais va très vite faire des dépôts de l’autre côté de ce dernier, dépôts qu’il faudra gratter, ce qui n’est pas pratique car elle ne se retire pas aussi facilement que la cire végétale excédentaire. De plus, je reste sceptique face au risque alimentaire. J’utilise donc ces wraps pour recouvrir des plats, ce qui évite le contact direct avec les aliments.
  • La cire de soja conseillée sur les sites se révèle être la meilleure option. Elle convient autant aux tissus épais que plus fins (attention à doser les quantités correctement), fond rapidement et protège bien le tissu. Selon le tissu et la quantité utilisés, elle est entre l’effet de la cire de riz et la paraffine. La cire en excès se retire par contre aisément une fois le tissu un peu refroidi.

Si comme moi, vous avez un excédent de cire qui se solidifie de l’autre côté du tissu lors de son passage au four, laissez refroidir puis retirez l’excédent avec un grattoir tout simplement.

Et voilà, c’est fait. Amusez-vous, faites des emballages colorés et pimpez votre frigo !

N’hésitez pas à nous partager vos jolis photos de vegan wraps, et à nous donner vos retours d’expérience sur cette astuce zéro déchet 🙂

Photo d’illustration : Mélanie

 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Mlle Tournesol
Mlle Tournesol
Accro aux carottes et au chocolat, j’ai fait des études scientifiques car je rêvais de vivre comme Jane Goodall, entourée de chimpanzés, ou dans n’importe quel espace sauvage. Master en poche, j’ai finalement choisi de vivre en Licornie et de devenir thérapeute, mode de vie plus facilement gérable avec des enfants.

Mes passions sont la nature, la lecture, le développement personnel et spirituel, l’écopsychologie et tout ce qui touche au bien-être en général, autant pour les humains que les animaux. Je milite pour plus de conscience, de paix et d’équité entre les êtres vivants.

Pin It on Pinterest

Share This