Le Conseiller national Martin Haab (UDC/ZH) déposait en mars dernier une motion exigeant l’interdiction d’importer du foie gras en Suisse. Le Conseil fédéral a proposé ce 13 mai dernier de rejeter le texte.

C’est via Animaux-Parlement que nous apprenons la nouvelle: le Conseil Fédéral recommande le rejet de la motion qui vise une interdiction complète de la vente de foie gras en Suisse.

Pour rappel, il est illégal de fabriquer du foie gras en Suisse, car la production de produits animaux issus de pratiques cruelles est interdite. Mais il est légal d’en importer. Incohérence de la part du gouvernement ? Tout à fait.

Pour Martin Haab, le gouvernement permet ainsi de « soutenir activement ces mêmes pratiques » si elles ont lieu à l’étranger.

Selon le conseiller, une interdiction serait compatible avec les engagements commerciaux pris par la Suisse, car « les accords prévoient des dérogations pour les mesures nécessaires à la protection de la moralité publique ou de la vie ou de la santé des animaux ». La plus haute autorité judiciaire de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a justement reconnu que la protection des animaux faisait partie de la moralité publique.

Du côté du Conseil Fédéral, cette motion est vue comme une menace économique.

Selon lui, l’ordonnance agricole sur la déclaration oblige déjà un revendeur à informer le consommateur en cas de modes de production interdits en Suisse. Cet étiquetage obligatoire concerne pour le moment la production d’œufs de poules élevées en batterie et la viande de lapins élevés en cage.

Il ne faudrait donc pas voter d’interdiction d’importer, car le droit commercial international pourrait condamner cette restriction, ce qui aurait des effets négatifs sur l’économie suisse.

Et la suite?

Pour le moment, il reste encore un espoir pour cette motion, et il est entre les mains des 200 conseillers nationaux et conseillères nationales.

Espérons qu’iels sauront soutenir celle-ci le moment venu.


Publié originellement le 29 novembre 2017

Cette semaine, la motion déposée par le socialiste Matthias Aebischer a été rejetée. Elle visait à interdire l’importation du foie gras, cuisses de grenouille et des produits de pelleterie (fourrure).

La commission du Conseil des Etats s’est déclarée«sensible» à la protection des animaux (on peut se demander quel niveau de sensibilité) et elle soutient «l’esprit de la motion» (on peut se demander comment).

Néanmoins la motion a été rejetée, sans surprise car sur la recommandation du Conseil fédéral, par 37 voix contre 4. Le Conseil fédéral se dit officiellement «conscient» du fait que les conditions d’obtention de certains produits animaux sont «contraires au bien-être animal» et il condamne ces pratiques. Néanmoins, celui-ci part du postulat qu’une interdiction générale d’importer des produits “provenant d’animaux ayant subi de mauvais traitements” ne permettrait pas de résoudre le problème…

L’économie d’abord, à n’importe quel prix

Une interdiction pure et simple aurait des conséquences très importantes pour un grand nombre de secteurs, de la production alimentaire à l’industrie horlogère en passant par l’industrie textile, fait valoir la commission. Elle préfère miser sur un renforcement de la déclaration des modes de production des denrées alimentaires, à travers un étiquetage. Dans un postulat, elle veut charger le Conseil fédéral de présenter un rapport sur la question.

Pour l’association Stop Gavage Suisse, le combat continue. Comme nous vous en parlions en octobre, l’association a pu, après une récolte de fonds solidaires, placer des encarts sensibilisant à la consommation de foie gras dans le 20 Minutes.

Elle a également lancé une pétition qui a recueilli presque 6000 signatures à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

Signer la pétition contre l’importation de foie gras

 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

VieVégane
VieVégane
Les articles mentionnés "écrit par VieVégane" sont des articles rédigés à plusieurs, liés à un concours ou rédigés par un contributeur externe à la rédaction habituelle.

Pin It on Pinterest

Share This