Les représentantes et représentants californiens ont voté à l’unanimité l’interdiction de la commercialisation des produits cosmétiques testés sur les animaux, une grande première aux Etats-Unis.

Les produits commercialisés doivent à présent être certifiés “sans cruauté” pour être vendus à travers l’Etat. “Je suis fière des législateurs californiens”, a affirmé dans un communiqué la sénatrice démocrate Cathleen Galgiani, qui a proposé cette loi. “Aujourd’hui, ils portent la science, l’industrie et l’éthique vers le futur.”

Cette loi entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Elle interdira la vente de cosmétiques développés ou produits à l’aide de tests sur les animaux.

Dans l’Union européenne, la vente de cosmétiques testés sur les animaux est interdite depuis 2013, et cette loi a été élargie en 2016 pour s’appliquer également aux produis importés.

C’est une bonne petite nouvelle, mais il est bon de savoir que 80% des pays autour du monde continuent à autoriser ce type d’expérimentation. Le Parlement européen cite d’ailleurs dans un rapport que des lacunes existent: “certains cosmétiques étant testés sur des animaux en-dehors de l’UE avant d’être testés à nouveau dans l’UE, avec des méthodes alternatives”.

Les député.e.s du Parlement ont d’ailleurs proposé en mai dernier une interdiction mondiale des tests de cosmétiques sur les animaux et appellent à une convention de l’ONU.

Lire aussi: Suisse, les cosmétiques testés sur les animaux bientôt interdits? Oui et non.

source

 

 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Luisa
Grande curieuse écolo, amoureuse en cuisine, parfois baroudeuse (à petit budget). Créatrice de vievegane.ch

Pin It on Pinterest

Share This