Le 11 mars dernier, la COA – Coalition animaliste  a déposé la pétition « Vaches à hublot en Suisse – interdisons la reprise de cette pratique ! » à la Chancellerie fédérale, munie de 21’312 signatures.

A cette occasion, la conseillère nationale Léonore Porchet (Les Verts – VD) a pris la parole pour rappeler l’importance de « considérer les animaux dotés de sensibilité autrement que comme des choses au service des humains et pour dénoncer l’exploitation animale ». Plusieurs élu.e.s du Conseil national étaient présent.e.s aux côtés de militant.e.s des associations PEA – Pour l’Egalité Animale et de La Ligue Suisse contre l’expérimentation animale et pour les droits des animaux.

La coprésidente de la COA, Catherine Santoru, a également rappelé que cette pratique ne servait qu’à « augmenter la productivité de la filière de l’élevage », et que les animaux étaient ainsi « instrumentalisés et réduits au rang de machines qui se doivent d’être rentables, au détriment de leur bien-être et de leur santé ».

La militante a regretté que les autorités suisses délivrent des autorisations pour mutiler des animaux, dans un contexte de course à la performance.


Article initialement publié en juillet 2019 : 

Le 20 juin dernier, l’association L214 révélait une nouvelle enquête vidéo tournée dans la station expérimentale des Sourches (FR) appartenant au groupe agro-industriel Avril. Les images montraient les expérimentations faites sur des vaches avec un hublot dans l’estomac d’une profondeur de 15 cm.

 

L’enquête a été partagée en masse sur les réseaux sociaux et nombreux sont celles et ceux qui découvraient cette pratique. Ce sont en effet, des expériences quasiment inconnues du public.

 

https://twitter.com/pascani11/status/1142325783538651137

 

Pourtant cette pratique existe aussi en Suisse et est cautionnée par la Confédération depuis plus de 35 ans. L’institut suisse Agroscope a recours à cette pratique et s’en vante; il possède deux sites, à Changins (VD) et à Posieux (FR).

 

https://www.youtube.com/watch?v=3ZQgMkOI2NI

Extrait du journal de la RTS du 5 février 2014

 

L’élevage intensif est aujourd’hui majoritaire dans le monde et pour toujours améliorer la performance à produire, de nombreux animaux sont enfermés dans des centres. Ils subissent des expérimentations afin d’élaborer et tester les aliments pour animaux.

 

https://www.youtube.com/watch?v=ZZDv2IKV1L4
Enquête de l’association L214

 

La COA – Coalition animaliste (qui regroupe plusieurs associations comme la LSCV, Stop Gavage Suisse ou encore Co&xister, et deux politiciens suisses à l’orientation antispéciste) lance cette semaine une pétition pour l’interdiction des expériences sur les vaches « à hublot » en Suisse.

 


La course à la performance est une tragédie pour les animaux, dont le bien-être réel est sciemment négligé. Les institutions pratiquant l’expérimentation sur les vaches à hublot en France comme en Suisse, assurent qu’elle n’est pas douloureuse. Or d’une part, les douleurs post-opératoires ont été confirmées par des vétérinaires et d’autre part, la pratique elle-même relève de l’immoralité.

COA – Coalition Animaliste

 

Nous vous invitons à partager la pétition et à la signer afin que ces expériences qui relèvent de la folie cessent au plus vite !

 

Je signe la pétition et je la partage !

A propos de l'auteur-e

Keziah Perez
"La sensibilité n'est pas une fragilité, c'est l'incapacité de rester superficielle, c'est aller toujours au fond des choses, des émotions, des personnes. C'est remettre en question ce qui nous entoure et partager le meilleur autour de nous."

Pin It on Pinterest

Share This