Ce week-end dernier, de nombreuses et nombreux habitant-e-s de Suisse ont répondu à l’appel lancé par l’association BirdLife et ont pris une heure pour compter les oiseaux dans leur jardin ou depuis leur balcon. Avec 4300 personnes qui ont recensé pas moins de 140’850 oiseaux, un record a été atteint.

Du 6 au 10 mai a eu lieu l’action « Oiseaux de nos jardins », une grande opération de comptage des oiseaux menée chaque année par BirdLife Suisse. “La forte participation est certainement à mettre en lien avec la situation extraordinaire que nous vivons actuellement” indique l’association dans son communiqué de presse.

Au total, plus de 160 espèces ont été signalées entre mercredi matin et dimanche après-midi passés. Parmi celles-ci, on retrouve le chardonneret élégant, le verdier d’Europe et le serin cini qui sont tous les trois des oiseaux typiques des jardins. Ces derniers n’ont pourtant été observés que dans 21, 19 et 7 % des cas.

“Cela montre bien que les espèces qui, comme celles-ci, ont des besoins spécifiques ne sont présentes que là où elles trouvent suffisamment de nourriture sous forme de graines, d’insectes et d’autres invertébrés” observe BirdLife.

Le merle superstar

D’après ces résultats, les deux oiseaux les plus observés sont le merle (aperçu dans 79 % des jardins) et la mésange charbonnière (dans 65 % des jardins). En moyenne, 9,5 espèces d’oiseaux ont été comptées par jardin, leur nombre étant nettement plus élevé dans les espaces verts riches en structures naturelles.

Le merle noir est connu pour son chant mélodieux – Photo : Niklas Hamann

La mésange charbonnière est la plus commune des mésanges eurasiatiques – Photo : Wim van ‘t Einde

“Ces résultats montrent qu’il est possible de faire de son jardin une petite oasis naturelle. Cela nécessite des arbres et des arbustes indigènes, des prairies fleuries, des petites structures telles que des tas de branches, et bien entendu, de renoncer à l’usage de produits phytosanitaires.”

Ajoutons que sur un balcon, il est possible d’aménager des micro-espaces pour les oiseaux, en installant des mangeoires et des abreuvoirs en hiver ou lors de fortes canicules – mais à éviter si vous partagez votre balcon avec des chats!

Un élan pour l’observation des oiseaux durant le confinement

Si en Suisse nous avons apprécié observer les oiseaux ces dernières semaines et durant l’action de BirdLife, l’entrain pour ces oiseaux a également été observé ailleurs.

Notons la frénésie née autour du #SafariJardin proposé par le comédien-chroniqueur et youtubeur MaxBird : des centaines de personnes ont joué le jeu et partagé leurs clichés d’oiseaux du jardin, de la France jusqu’à la Nouvelle-Zélande. MaxBird a d’ailleurs réuni les meilleures photos dans sa dernière vidéo:

Alors, toi aussi tu as observé les oiseaux durant le confinement ? Quelles apparitions d’oiseaux te font le plus plaisir ?

En photo à la une : un chardonneret élégant, par Andrea Lightfoot

 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Luisa
Grande curieuse écolo, amoureuse en cuisine, parfois baroudeuse (à petit budget). Créatrice de vievegane.ch

Pin It on Pinterest

Share This